•  

    GENÊT

    (Petit texte que m'a inspiré I Rois 19 v. 4)

     

    Et... puisqu'il faut dormir

    Pour se fondre au silence

    Étranger du vacarme

    Ne Te traduisant pas,

    Alors je rejoindrai

    Titubant le désert

    Du froid jardin de sable

    Pétrifiant mes élans

    Pour me pelotonner,

    Chrysalide en attente

    À l'ombre de moi-même

    Jusqu'à demain... peut-être...

    Où, condamné à vivre

    Mais par Toi doucement

    Restauré, Rafraîchi,

    Au sortir de ma nuit

    Je Te balbutierai :

    « Vaincu sous mon genêt,

    Mon Dieu...

    C'est à Toi que je nais... »


    Marie-Claude Pellerin 


     


    votre commentaire