•  

    CARÊME ANTIVIRAL !

     

    Dès début février, elle avait réfléchi à comment vivre au mieux cette année son Carême ! Lorsqu’elle était enfant, la réponse était simple : durant quarante jours, elle ne se payait plus de bonbons aux framboises, de chocolat en branches et de caramels mous, mais glissait une à une, en signe d’abstinence, ses pièces de quatre sous dans la pochette verte de Pain pour le Prochain.

    Aussi ce matin-là, alors que la poussière de Mercredi des Cendres s’est dissipée au loin, elle survole, l’œil éteint et la lippe blasée, les rangées de bouquins de sa bibliothèque, se demandant lequel, mystique et pénétrant, pourrait aiguillonner sa démarche incertaine dans l’étendue austère de ce nouveau Carême dont elle a, cancre las, courbé presque vingt jours !

    Or voilà que soudain, soufflés par l’air du temps comme une pandémie, deux petits mots cinglants se fichent en son esprit : « virus » et « quarantaine » ! Enfin elle a trouvé ce qui valait la peine de retrousser ses manches et de réanimer ses élans jusqu’à Pâques !

    Laissant tomber son masque de femme aseptisée, c’est au terrain viral de son être en jachère que, sans chinoiseries elle va s’appliquer doucement, proprement, à :

    drainer l’infection de son outrecuidance ;
    oxygéner les mottes de son intolérance ;
    extirper les pierres de ses durs jugements infestés de cancans ;
    dialyser son parterre pour le purifier de ses désillusions et de ses jalousies contaminant sa joie,
    et surtout, oui, surtout :

    ouvrir à deux battants l’enclos de son lopin ;
    stériliser ses mains, ses pensées et son cœur dans l’eau pure de la Source puis, sans trop s’attarder sur les débris jonchant son vivifiant labour, savoir intimement qu’à la brise du soir, elle entendra les pas de Dieu qui Se promène, et aime à Se glisser entre les mots, entre les maux, de son jardin à fleur de Ciel toujours. Infiniment.

    Marie-Claude Pellerin - 14 mars 2020

    NB : toute ressemblance avec l’auteure de ces lignes n’est pas… pure coïncidence !


    2 commentaires